7 aliments pour faire pousser sa barbe plus vite

7 aliments pour faire pousser sa barbe plus vite

Avoir une barbe de Viking en quelques semaines, c’est possible ? Hérédité, stress, implantation des poils, alimentation, etc., la pilosité dépend de nombreux paramètres. Contrairement aux idées reçues, la testostérone n’influe pas sur la vitesse de croissance des poils. Comment accélérer la pousse des poils ? La production de certaines hormones favorise le développement de la pilosité. Encore faut-il que le corps reçoive les nutriments dont il a besoin. Quels sont les aliments pour faire pousser sa barbe plus vite ? 

Comment poussent les poils de barbe ? 

Avant de vous lancer dans des expérimentations complexes, il est essentiel de comprendre les mécanismes de la pousse de vos poils de barbe. 

Poils de barbe : le rôle de la génétique 

Et non, les hommes ne sont pas tous égaux face à la pousse de leurs poils ! La génétique joue un rôle majeur dans le contrôle de la répartition des poils et leur vitesse de croissance. Pour mieux comprendre l’origine de vos poils, observez vos ancêtres ! Si leur pilosité est dense et se développe rapidement, il y a de grandes chances que vous en ayez hérité. S’ils ont la peau aussi lisse qu’une boule de billard ou des trous dans la barbe, c’est pareil ! Cependant, la génétique est aussi liée au hasard. Vous n’aurez pas forcément la pilosité de votre père (ou de votre mère) ou de votre grand-père (ou de votre grand-mère). 

Les mécanismes de la pousse des poils de barbe

Chaque jour, les poils de barbe poussent en moyenne de 0,27 mm. Leur vitesse de croissance repose sur de nombreux paramètres tels que l’âge, la génétique, la qualité de vie et l’alimentation. En pratique, elle s’accélère aux alentours de 35 à 40 ans, puis diminue vers l’âge de 70 ans. La légende urbaine raconte que la vitesse de pousse des poils serait liée au taux de testostérone. C’est totalement faux ! En revanche, elle influe sur la densité des poils de votre barbe. Ainsi, la production de dihydrotestostérone (DHT) ou d’androstanolone pourrait avoir un impact sur la pousse des poils. Ainsi, stimuler sa production augmenterait la densité de la pilosité. À vous la barbe de Viking !

Faire pousser sa barbe plus vite : le rôle de l’alimentation

La dihydrotestostérone est une hormone produite par le corps. Cependant, si l’organisme ne possède pas les ressources suffisantes pour la générer, son taux de concentration diminue. En conséquence, vos poils de barbe perdent de leur vitalité. Pour stimuler votre pilosité, il est indispensable d’apporter à votre corps les nutriments dont il a besoin. Comment ? Je vous le donne en mille… Grâce à l’alimentation ! En effet, elle joue un rôle majeur dans la pousse de vos poils

Les aliments pour faire pousser sa barbe plus vite 

En parallèle d’une alimentation équilibrée, la consommation de certains aliments permet de stimuler la production de dihydrotestostérone (DHT) dans le corps.  

Les noix du Brésil, source de sélénium

Le sélénium est un oligo-élément contenu dans certains aliments, qui joue un rôle essentiel dans l’organisme. Grâce à ses propriétés antioxydantes, il favorise la croissance des poils et des cheveux. Le sélénium entre dans la composition de la plupart des noix et des fruits secs. Il est particulièrement concentré dans les noix du Brésil ! La consommation d’une seule noix par jour suffit à couvrir l’ensemble des apports journaliers recommandés. 

Les œufs, véritable concentré de biotine

La biotine, qui correspond à la vitamine B8, atténue le risque de perte des poils et des cheveux. Élément essentiel au bon fonctionnement de l’organisme, elle apporte de la vitalité aux poils, pour une barbe éclatante de santé. Riches en protéines, les œufs en possèdent une teneur relativement élevée, garantissant ainsi les apports nécessaires. Les champignons, la levure de bière, les haricots ou encore les lentilles sont d’excellentes sources de biotine.  

Les pommes de terre, riches en glucides 

Riches en glucides et pauvres en graisse, les pommes de terre participent à la production de dihydrotestostérone (DHT). Elles contiennent également des hydrates de carbone qui favorisent la production des hormones nécessaires au bon développement des poils de barbe. Oui, les frites sont des pommes de terre, mais veillez à ne pas mettre trop d’huile ! Pour profiter pleinement de leurs bienfaits, le mieux est de les manger nature. 

Le raisin, source de bore 

Le bore est un minéral qui joue un rôle indispensable dans la production des hormones contribuant à la pousse des poils de barbe. Une étude scientifique a prouvé que la consommation quotidienne de 10 mg bore augmente la production de testostérone de 28 % et celle de dihydrotestostérone de 28 %. Le raisin fait partie des fruits qui possèdent les plus hautes concentrations de bore. Certains légumes à feuilles comme le chou, la laitue ou le céleri ou encore les noix et les légumineuses en contiennent également beaucoup. 

Le Sorghum, naturellement riche en fer

Principalement cultivé en Afrique, le Sorghum, ou Sorge s’utilise en tant que céréale dans de nombreux produits alimentaires. Sa forte concentration en fer, en calcium et en phosphore en fait un aliment apprécié pour ses propriétés nutritionnelles. Sans gluten, il favorise la production d’enzymes responsables de la transformation de la testostérone en dihydrotestostérone. Ainsi, il apporte santé et vitalité aux poils de votre barbe. 

Les agrumes, source de vitamine C

La vitamine C est un antioxydant puissant qui stimule la production de collagène, une substance qui permet de réparer les poils ou les cheveux abîmés. Les agrumes font partie des sources de vitamine C les plus connues. Leur forte concentration en fructose atténue les effets de la SHBG (Sex Hormone-Binding Globulin). En pratique, cette protéine lie la testostérone à la dihydrotestostérone, ce qui complexifie leur utilisation par le corps. 

Le poisson, riche en vitamine A

Idéale pour la peau, la vitamine A participe à l’équilibre naturel de l’épiderme. Or, une peau en bonne santé, c’est la garantie de poils de barbe beaux et forts ! Le poisson contient de la vitamine A, ainsi que de la vitamine B et des protéines, des éléments indispensables au bon développement de votre pilosité. Enfin, il contient également des oméga-3 et des acides gras essentiels, des éléments qui protègent les membranes des cellules de l’organisme. Plus forts, vos poils sont brillants et pleins de vitalité. Pour les plus courageux, l’huile de foie de morue est une source indéniable de vitamines et d’acides gras essentiels au fonctionnement de l’organisme.  

Les compléments alimentaires pour faire pousser ses poils plus vite

Si vous êtes allergique aux noix du Brésil ou que vous n’êtes pas fan de l’huile de foie de morue, pas de panique ! La plupart des éléments essentiels pour des poils en pleine forme sont disponibles sous forme de compléments alimentaires ! 

Il ne suffit pas d’arrêter de couper ses poils pour faire pousser ses poils plus vite ! Hérédité, stress, rythme de vie, etc., le développement de la pilosité dépend de nombreux paramètres. Cependant, l’alimentation joue un rôle indéniable dans le bon fonctionnement de l’organisme. Pour avoir des poils beaux et forts, privilégiez une alimentation équilibrée. Noix du Brésil, levure de bière, œufs, poisson, etc., certains aliments favorisent la production d’hormones responsables de la pousse des poils. Prêt à porter la barbe de Viking ? À vous de jouer ! 

Concoctés en France (Lyon) avec des ingrédients 100% naturels, 0% cochonneries !
CONTRE les tests sur les animaux Testé sur barbus consentants et en laboratoire.
Livraison rapide Colis préparé virilement dans les 48h et expédié via Colissimo, Mondial Relay ou Chronopost
Paiement sécurisé Transactions sécurisées par carte bleue ou Paypal