Rasage à l’ancienne : le guide complet pour se raser comme les anciens !

Rasage à l’ancienne : le guide complet pour se raser comme les anciens !

Symbole de tradition et de maturité, le rasage à l’ancienne est un savoir-faire unique issu de plusieurs générations de barbus. Au début du XXe siècle, l’apparition des rasoirs électriques, puis jetables, a relégué cette technique au second plan. Cependant, le rasage à l’ancienne revient en force depuis quelques années. Comment se raser à l’ancienne ? Quel est le matériel nécessaire ? Rasoir de sureté ou shavette, blaireau et savon de rasage, se raser comme son grand-père n’a jamais été aussi simple ! Découvrons ensemble comment réussir son rasage à l’ancienne

Étape 1 du rasage à l’ancienne : le matériel  

Quel matériel utiliser pour se raser à l’ancienne ? 

La première étape du rasage à l’ancienne est de se procurer le matériel nécessaire. Pour avoir la peau douce, nous vous conseillons d’utiliser : 

  • le rasoir de sureté : c’est l’accessoire indispensable du rasage à l’ancienne. Écologique et durable, il est possible de changer ses lames lorsqu’elles sont usées ;

  • la shavette : pour les plus adroits d’entre vous, la shavette permet de se raser de près et dessiner le contour de la barbe avec précision ; 

  • le savon de rasage : c’est en le faisant mousser que vous obtenez la mousse onctueuse qui permet de faciliter le passage du rasoir sur votre peau ;

  • le blaireau : c’est le gros pinceau qui sert à préparer la mousse de rasage, puis à l’appliquer sur votre visage.

En complément, vous pouvez également vous munir d’une petite serviette pour essuyer votre visage après le rasage. Si vous avez l’habitude d’utiliser certains produits pour prendre soin de votre peau (crème hydratante, huile nourrissante, etc.), c’est le moment !  

Quels sont les avantages du rasage à l’ancienne ?

Le rasage à l’ancienne a disparu avec l’apparition des rasoirs électriques ou jetables au siècle dernier. Il s’est démocratisé après la Seconde Guerre mondiale, grâce à (ou à cause de…) l’apparition du plastique dans notre quotidien. Si le rasage moderne est très rapide (moins de dix minutes), le rasage à l’ancienne permet de prendre un temps pour soi. En pratique, il faut compter environ une demi-heure pour un rasage impeccable

Étape 2 du rasage à l’ancienne : la préparation de la peau 

Préparer sa peau au rasage

La première étape pour réussir son rasage à l’ancienne est de bien préparer sa peau. En pratique, il s’agit de l’humidifier afin de ramollir les poils et d’assouplir l’épiderme. Le plus simple est de prendre une douche chaude avant de procéder au rasage. Vous pouvez également appliquer une serviette imbibée d’eau tiède sur votre visage pendant quelques minutes. Il existe aussi des soins de prérasage qui fonctionnent très bien ! 

Purifier son épiderme avec un exfoliant 

L’exfoliant nettoie l’épiderme en profondeur et facilite le rasage. Appliqué une fois par semaine, il élimine les peaux mortes, nettoie les pores et soulève les poils. Pour préserver la santé de votre peau, nous vous conseillons d’opter pour un exfoliant doux, formulé à partir d’ingrédients d’origine naturelle. À noter qu’il est préférable de se raser à jeun, le matin. En effet, la mastication a tendance à activer la circulation sanguine sous la peau, ce qui accentue le risque de coupures.

Étape 3 du rasage à l’ancienne : le rasage !  

Comment préparer sa mousse de rasage ? 

Maintenant que vous êtes bien équipé, il s’agit de préparer la mousse de rasage. C’est grâce à elle que la lame va glisser sur votre peau et couper les poils à la racine. Sachez qu’il existe deux façons de procéder : 

  • le bowl lathering : c’est peut-être la méthode la plus connue. Comme son nom l’indique, cette technique consiste à préparer la mousse de rasage dans un bol en céramique. En pratique, l’humidification du blaireau fait mousser le pain de rasage ;

  • le face lathering : le blaireau imprégné d’eau et de savon s’applique directement sur la peau. Au contact de l’épiderme, la réalisation de mouvements circulaires permet de générer une mousse douce et onctueuse, à utiliser pour votre rasage. 

Pour les personnes qui débutent ou qui souhaitent aller plus vite, vous pouvez également utiliser une crème de rasage prêt à l’emploi, mais c’est beaucoup moins fun

Comment réussir sa mousse de rasage ?

Pour réussir sa mousse de rasage, le plus important est de savoir doser l’eau et le savon. Si vous optez pour le bowl lathering, commencer par humidifier votre blaireau (le gros pinceau, pas votre adversaire), puis à le faire mousser au contact du savon de rasage à l’aide de mouvements circulaires. Si le mélange est équilibré, vous devez obtenir une mousse à la fois souple et onctueuse. Lorsqu’elle est prête, l’émulsion doit former un bec d’oiseau en surface. Si ce n’est pas le cas, le mélange n’est pas assez ferme. À l’inverse, vous pouvez ajouter quelques gouttes d’eau pour ramollir la préparation. 

Pour le face lathering, il s’agit d’imprégner le blaireau d’un mélange d’eau et de savon, avant de le faire mousser au contact de la peau. Encore une fois, la mousse s’obtient grâce à de petits mouvements circulaires. Appliquée sur la peau, elle permet de : 

  • faciliter le passage de la lame ; 

  • protéger la peau des coupures et des irritations ; 

  • hydrater l’épiderme et atténuer le « feu du rasoir ». 

Rasage à l’ancienne : quel est le rôle du blaireau ?

Le blaireau est un élément indispensable de la méthode de rasage à l’ancienne ! En effet, c’est le seul accessoire qui permet de faire mousser le savon de rasage. De plus, utiliser le blaireau pour étaler la mousse sur le visage soulève les poils et facilite le passage de la lame. Grâce à ses poils, il élimine les peaux mortes et exfolie la peau. Enfin, les puristes lui confèrent également des propriétés relaxantes et apaisantes

Comment se raser à l’ancienne ? 

Maintenant que votre mousse est prête, il est temps de passer au rasage ! Alors c’est parti ! Prenez votre blaireau et prélevez un peu de matière. Étalez-la sur la zone à raser en essayant de l’appliquer de façon homogène, sous peine d’obstruer la lame. Ensuite, munissez-vous de votre rasoir ! Le plus simple est d’opter pour le rasoir de sureté. Commencez par faire un premier passage dans le sens du poil (de haut en bas). Vous pouvez ensuite effectuer un deuxième passage à contresens, avec un angle de 45°. 

Pour les barbus qui aiment le risque et l’aventure, la shavette est tout aussi efficace. Positionnez la tête de rasage de façon à ce qu’elle forme un angle de 30° avec la surface de l’épiderme. Si vos lames sont en bon état, il n’est pas nécessaire d’appuyer. Vous risquerez de vous couper ou d’irriter votre peau. Une fois le rasage terminé, vous pouvez rincer le surplus de mousse à l’eau tiède et essuyer votre visage avec une serviette chaude. Vous pouvez également utiliser de l’eau froide pour resserrer les pores de la peau.

Étape 4 du rasage à l’ancienne : prendre soin de sa peau et nettoyer son matériel

Comment prendre soin de sa peau ? 

Pour limiter le risque d’apparitions de rougeurs et d’irritations après le rasage, il est essentiel de prendre soin de votre peau. Le plus simple est d’appliquer une crème hydratante ou un baume nourrissant pour apaiser l’épiderme. Pour les puristes, la tradition veut que l’on utilise un après-rasage à base d’alcool. S’il désinfecte, il peut provoquer des picotements désagréables et assécher l’épiderme. Il est également possible d’appliquer du beurre de karité, de l’huile de jojoba ou encore du talc ou des lotions astringentes. 

Comment entretenir son rasoir de sureté et sa shavette

Pour conserver votre rasoir de sureté pendant de longues années, il suffit de le rincer à l’eau à claire pour enlever la mousse. Faites-le sécher à l’air libre en retirant la lame pour éviter qu’elle ne s’oxyde trop rapidement. Idem pour la shavette, il s’agit de la laver et de la faire sécher la tête en bas pour protéger le manche de l’humidité.  

Comment nettoyer son blaireau et son savon de rasage ? 

Pour nettoyer votre blaireau, rincez-le à l’eau claire en écartant délicatement les poils. Ensuite, essuyez-le sur une serviette propre et laissez-le sécher sur son socle, en veillant à ce qu’il ait la tête en bas. Cette technique permet de préserver le manche de l’humidité et rallonge la durée de vie de votre blaireau

Concernant votre pain de rasage, évacuez l’eau stagnante de sa surface. Finalisez le séchage en le tapotant à l’aide d’une serviette et laissez-le à l’air libre pendant 12 à 24 h. Enfin, rangez votre savon dans sa boîte à l’abri de la chaleur et de l’humidité. 

Transmis de génération en génération, le rasage à l’ancienne est une technique ancestrale, issue de plusieurs siècles de tradition. Autrefois remplacé par le rasoir électrique ou jetable, il revient à la mode chez les barbus. Précision et efficacité, l’utilisation du rasoir de sureté ou de la shavette possède de nombreux avantages ! Entre détente et relaxation, l’application de la mousse de rasage à l’aide du blaireau favorise le bien-être et facilite le rasage. Qu’est-ce qu’on attend pour se lancer ? 

Concoctés en France (Lyon) avec des ingrédients 100% naturels, 0% cochonneries !
CONTRE les tests sur les animaux Testé sur barbus consentants et en laboratoire.
Livraison rapide Colis préparé virilement dans les 48h et expédié via Colissimo, Mondial Relay ou Chronopost
Paiement sécurisé Transactions sécurisées par carte bleue ou Paypal